Les surdoués des atypiques à détecter, des talents à mobiliser !

« Surdoué » le sens littéral du terme renvoie aux aptitudes intellectuelles d’un individu supérieures à la moyenne.Néanmoins l’appréhension de l’univers des surdoués, leurs spécificités et leur place dans le monde du travail requiert de s’adonner à une réflexion approfondie basée sur une interprétation psychologique et sur l’analyse de leur fonctionnement cognitif.Cette réflexion a été menée par Monsieur Fabrice Micheau, spécialiste de l’accompagnement des adultes surdoués, fondateur et animateur d’un Réseau d’adultes « atypiques » depuis 2009 ; et partagée pendant le séminaire « Les Surdoués, des trésors cachés : les identifier et les accompagner », organisé par le CENAFFIF le 13 Mai 2019 dans le cadre de ses activités de recherche, innovation et veille.

Le premier constat qui a été avancé par l’expert est que les surdoués ne sont pas souvent détectés, vu que la mesure de l’intelligence ne se fait qu’à travers des tests spécifiques à savoir le test Mensa et en consultant un psychologue ou un neuropsychologue spécialisé en douance. L’objectif d’une entrevue avec un professionnel dans ce domaine est de cerner l’éventuel lien entre le fonctionnement cérébral de l’individu et son comportement.Les surdoués représentent une petite minorité de la population mondiale certains d’eux sont visibles, d’autres ne sont pas encore détectés. Leurs capacités extraordinaires ont gagné l’intérêt des chercheurs pour adapter le système éducatif à leurs spécificités et pour bien les cerner et profiter de leur potentiel dans le milieu du travail.

Les caractéristiques des surdoués:

Une personne très intelligente qui a réalisé des performances dans sa vie n’est pas toujours une personne surdouée. Dans ce cadre Monsieur Fabrice Micheau a précisé qu’un surdoué a 130 et plus de quotient intellectuel (Q.I.). Ces aptitudes intellectuelles exceptionnelles sont en grande partie le fruit de l’héritage génétique. Les surdoués possèdent des traits communs dont l’hypersensibilité, l’empathie et la clairvoyance. Ils se posent beaucoup de questions et ont le sens de l’humour.

En outre, et d’après le conférencier, on distingue deux profils de surdoués : les Laminaires sont ceux qui ont un haut quotient intellectuel (HQI) et les Complexes à haut potentiel intellectuel (HPI).

Les surdoués laminaires profitent d’une reconnaissance, ils ont des compétences homogènes et ont la capacité d’être conformistes, ils réalisent des performances scolaires et font des études supérieures. Quant aux surdoués complexes Ils peuvent être suspicieux, ils sont souvent rebelles et ont besoin d’être stimulés pour ne pas s’ennuyer.

Surdoués au travail ; un potentiel à exploiter :

Monsieur Fabrice Micheau a indiqué que les surdoués disposent de plusieurs talents en l’occurrence la lucidité et le perfectionnisme. Ils se caractérisent de même par le sens de l’investigation et par la créativité ce qui leur permet de faire la veille informationnelle avec pertinence.

Néanmoins et compte tenu de leur façon différente de penser et de leur recherche continuelle de la perfection, les surdoués peuvent s’ennuyer en exécutant des tâches répétitives. De ce fait, ils ont besoin d’une attitude stimulante et mobilisatrice du manager.