Élaboration d’un système de prévision des compétences : Pour ajuster la formation et viser les emplois de demain !

La cartographie des métiers se distingue par son caractère fluctuant en raison de l’évolution technologique et des mutations perpétuelles du marché mondial de l’emploi.

Prospecter l’avenir des branches économiques s’avère, de ce fait, indispensable pour redéfinir les tâches et les compétences des profils professionnels. De son côté, la formation professionnelle doit s’adapter à chaque fois à la nouvelle donne pour fournir au marché de l’emploi la main d’œuvre qualifiée nécessaire. À cet égard, le CENAFFIF s’est lancé dans la création d’une plate-forme régionale de coopération en matière d’évaluation et de prévision des besoins en compétences dans le cadre du projet « Soutenir l’emploi des jeunes en méditerranée par l’amélioration du système de prévision des compétences et la promotion de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle ».

Un projet piloté par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture l’UNESCO et financé par l’Union Européenne.

Dans son volet régional, l’objectif principal de cette plate-forme est de faciliter la coopération et l’échange de connaissances en matière d’analyse et de prévision de compétences entre les pays membre de l’UNESCO. Une telle démarche a de quoi enrichir les expériences de toutes les parties bénéficiaires pour qu’elles assurent l’adéquation entre les qualifications des ressources humaines et les besoins du marché de l’emploi.

Pour ce qui est de la plate-forme sous régionale (nationale), il s’agit de faire le focus sur le tissu économique de chaque région de la Tunisie et de prévoir l’évolution des métiers qui y sont associés.

Elle explorera par ailleurs les nouvelles tendances en termes de compétences dans certains secteurs dans l’ensemble du pays.

Il est à noter que ce projet a été lancé suite à la réussite marquante d’un modèle statistique de prévision des compétences réalisé par la même équipe de travail entre 2014 et 2017. Il s’agit du Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi représenté par L’Observatoire National de l’Emploi et des Qualifications (ONEQ), l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP) et le Centre National de Formation de Formateurs et d’Ingénierie de Formation (CENAFFIF), le Ministère de l’Enseignement Supérieur, le Ministère de développement de  l’investissement et de la coopération internationale , l’Institut Tunisien de la Compétitivité et des études quantitatives (ITCEQ)  et l’Institut National de la Statistique (INS) .

Ce modèle a touché 114 branches professionnelles et a été conçu en se référant aux statistiques fournies par l’Institut National de la Statistique (INS) et en se basant sur des indicateurs spécifiques à savoir le taux de croissance, le PIB et le nombre d’employés exerçant dans chacune de ces branches professionnelles.